PochaevL’histoire de l’icône Notre-Dame de Pochaev commence en l’an 1198,  après la conversion de Saint-Vladimir.  En cette  année là, un moine (Job) monta sur le mont Pochaev pour y prier.  Au cours de sa prière une lueur ou “colonne de feu” lui apparut ainsi qu’à quelques bergers non loin. Les flammes ne semblait pas consumer quoi que ce soit et graduellement elles faiblirent pour laisser voir la Vierge Marie quelques instants. Lorsque l’apparition eue disparue, l’enpreinte d’un pied marquait l’endroit où se tenait la Vierge. Peu après, du même emplacement, jaillit spontanément une source. Cet événement qualifié de miracle est considéré comme le premier d’une longue série d’événements “surnatuels” qui surviendraient plus tard au cours des siècle à cet endroit, surtout après la construction de l’église de Pochaev.

On attribut cette chaîne de miracles à la vénération de l’icône de la Mère de Dieu de Pochaev qui fut donnée en 1559 par le Métropolite Neophit en cadeau à Anna Hoyska, alors patronne de l’église, en reconnaissance de la sainteté du lieu. Sur cette icône la Vierge Marie est représentée portant une couronne et tenant l’enfant Jésus d’une main, l’autre main serrant son voile. À la droite se tiennent les prophètes Elijah et Saint-Myrna et à sa gauche Saint-Stéphane et le révérend Abraymey. Le visage de la Vierge apparait triste. L’icône fait 29cm x 23cm et est taillée dans le bois de cyprès. Nous ne connaissons pas son origine.

Suite à l’événement de la source quelques siècles auparavent, la nature miraculeuse de l’icône fut de nouveau révélée lorsque le frère aveugle d’Anna Hoyska regagna le vue. Après la mort d’Anna, ses biens, uncluant l’icône fiurent laissés en don au monastère* voisin et celle-ci fut installé dans l’Église de la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu. Les chroniques du monastère relatent de nombreux miracles qui suivirent cette installation, et deux sont dignes de mention ici.

Почаевская икона Божией МатериLe premier eu lieu durant l’occupation Turque du 17ème siècle. Cette année de 1675,  la population tente de se mettre à l’abbri des attaques de plus en plus virulentes des Turcs.  Certains d’une mort attroce aux mains des envahisseurs, tous se tournent vers l’icône de la Vierge dans leur supplication de secours. C’est alors qu’elle leur apparue accompagnée d’anges et du vénérable Job de Pochaev, entourant d’une immense lueur blanche le monastère au grand complet. Les flèches des attaquants furent déviées et ne purent toucher personne. L’armée Turque, prise de confusion, déguerpie en désordre laissant les militaires ukrainiens prendre le contrôle et refouler l’ennemi hors des frontières.

Le second miracle survint en 1780 alors que des centaines d’ouvriers s’affairaient à la construction d’une plus grande église de la Dormition. Soudain, en plein travail, un moine arriva en courant demandant à tous de laisser immédiatement leur ouvrage et de quitter les lieux. Surprits, tous s’exécutèrent quand même et à peine quelques minutes après que tous eurent quitter les lieux, l’imposant dôme s’effondra.

En 1831, l’icône fut transférée à Moscou après que le Tsar Nicolas I ait décrété que La laure de la Dormition de la Mère de Dieu de Pochaev dependait du Patriarchat de Moscou. En 2001 elle fut définitivement installée en la Cathédrale de la Sainte-Trinité du monastère Saint-Daniel à Moscou.

* La laure de la Dormition de la Mère de Dieu de Pochaev est située en Ukraine occidentale

Traduction: André Bériault
Références, Université Dayton : http://campus.udayton.edu/mary/questions/yq2/yq373.html

Share Button